•   PAULINE PERPLEXE

     

    Pauline Perplexe est le nom d'une ancienne maison familiale située à Arcueil, gérée par des artistes et reconvertie en un lieu indépendant de production artistique et d’exposition depuis 2015.

     

    La dynamique de ce lieu et sa construction au quotidien, se nourrissent des tropismes de chacun. L'espace est réparti sur deux niveaux en ateliers et salles d'expositions et se combine sans cesse différemment, selon les exigences et la singularité  de chaque projet. La programmation prend des formes multiples: concerts, lectures, expositions, projections et autres initiatives. En invitant des artistes d'horizons variés à se saisir de cet espace comme d’une plateforme, Pauline Perplexe veut favoriser l'essaimage d'une scène naissante et construire les meilleures conditions possibles d’expérimentation et d’émergence de nouvelles formes.

     

    Le contexte géographique du pavillon occasionne un type d'échanges basé sur des relations de proximité et de coopération. Les liens tissés avec les entreprises du secteur de l’artisanat et les établissements scolaires  créent un terrain propice à engendrer de nouvelles perspectives chez les artistes.

     

    Ce projet a été rendu possible grâce à l'association Plateau Urbain et au soutien de la mairie d’Arcueil.

     

    http://www.plateau-urbain.com/

    http://www.arcueil.fr/

     

    Horaires d'ouvertures, sur rendez-vous.

  • PLAN / CONTACT

     

    90 Avenue de la convention

    94110 ARCUEIL

    RER B. Station Laplace

     

    paulineperplexe@gmail.com

    tel: 06.67.28.86.97

    ou: 06.61.70.37.22

     

    RER B - STATION : LAPLACE

    Chatelet-les-halles / Laplace: 13min

  •   LES RÉSIDENTS

SARAH HOLVECK

Sarah Holveck, artiste, née en 1987, vit et travaille à Paris

 

Le pickpocket, pour duper, choisit des situations dans lesquelles son attention se tend vers ce que l'environnement sécrète plutôt que vers ce qui semble manifeste. Mimant l’acuité suraiguë du voleur qui synthétise l’espace d'arrière-plan pour commettre son larcin, Sarah Holveck compose des environnements par agencement d'éléments secondaires, transformant des matériaux de base en formes élémentaires. La chute latente des rouleaux de lino dressés pour l'installation Paysage pour un Pickpocket s'entremêle d'un sourd bourdonnement dont on ne perçoit la présence gênante que lorsqu'il s'interrompt. Et pendant que certaines pièces sensibles au climat varient durant le temps de l’exposition, un fouet en fendant l'air rythme par des claquements irréguliers l'avancée de ces formes à priori statiques.

 

Lorsqu'elle invite d'autres artistes à investir des espaces d'exposition, c'est pour mieux se glisser dans les renflements de leurs poches et observer le travail en cours, avec pour volonté de trouver la raison d'être des croisements entre les pièces. En utilisant indifféremment des gestes de scénographe, de commissaire et d'artiste, elle intègre les logiques spatiales des formes pour mieux tendre et rythmer l'exposition.

 

Sculpture pour maison aux condensations variables (2015)

Bois contreplaqué, colle de peau de lapin 170 x 50cm.

Sculpture pour maison aux condensations variables (2015)

Bois contreplaqué, colle de peau de lapin 170 x 50cm.

tourne