LES PRISES - Baptiste Perrin

C’est ce truc de passer d’un point à un autre, tu deviens un balancier, tu cherches à te mettre d’un côté ou de l’autre, à te poser sur un pied, à arquer ton dos, à tendre ton bras. Il faut être bien concentré sur le moment de la prise. Observer les traces qui sont déjà là et les suivre pour avancer. T’as une vision morcelée, t'as pas le choix t'as aucune distance. Tu découvres chaque centimètre petit à petit, et puis quand tu regardes en bas tu vois le même paysage, à l’envers. D’abord tu vois un ensemble, puis après tu en vois les détails, c’est là où tu cherches comment les saisir pour pouvoir parcourir toute la surface. Il y a des moments où tu trébuches et des moments où tu tombes, il y a des prises glissantes, comme ça imprenables.

 

Sarah Holveck