BLIND ALLEYS AS OCULAR EX VOTO

Une exposition de Gaëlle Cognée

Commissariat Sarah Holveck

Du 4 au 12 Mars 2017

En partant Bloch rendit la clé et se demanda s’il venait bel et bien d’appuyer sur la sonnette.

La gare routière donnait sur une coulée trop bruyante de voitures, saturée de gaz d’échappement. La place centrale offrait en grande pompe une connexion à grande vitesse. Une force centrifuge le conduisit à s’enfoncer dans les rues escarpées qui s’étiraient juste derrière. Il y avait des tapis qui séchaient sur des murs peints, devant lesquels étaient garées les voitures bâchées. Rapidement il se cogna à une première impasse. Il dériva dans une direction, puis dans une autre, et fut encore contredit dans son élan par les déchets de plus en plus massés qui stagnaient au sol. Il lui sembla qu’ils prédisaient la fin de la rue. Plus loin des hommes à l’arrêt le regardèrent passer. Pendant un instant leurs yeux se firent insistants et sans pudeur, puis ils reprirent leur conversation. Soucieux de justifier sa présence, il regarda longuement goutter un ballon d’eau chaude. Un aboiement survint derrière le mur. Sentant Bloch immobile, il s’arrêta mais, aux aguets, se répéta au premier mouvement. Bloch reprit alors sa route, et les visages observateurs s’organisèrent rapidement en avant-postes des prochaines rues sans issue. Il entendit le rebond d’une balle, il s’approcha, mais une équipe de trois enfants dessinait déjà un nouvel espace clos. Bloch eut l’impression de plus en plus ferme que ces corridors s’étalaient en un plateau de jeu, certainement construit à la hâte, bien qu’il lui sembla répondre au plan d’une raison sans faille.

 

Sarah Holveck